Equipe

Airy Lucius TONATO est né le 1er décembre 1959 à Cotonou au Bénin. Il est marié et père de trois (3) enfants. Titulaire d’un Doctorat en Sciences Economiques de l’Université Paris IX Dauphine (France) et d’un Diplôme d’Etudes Approfondies d’Economie de l’Energie de l’Institut Français du Pétrole (France), il totalise plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la gestion stratégique des entreprises et notamment de l’appui aux entreprises industrielles. Il a débuté sa carrière comme Réviseur Comptable à Arthur Andersen & Co à Lomé au Togo avant d’occuper pendant 4 ans le poste de Directeur de Contrôle de Gestion à la Société Béninoise des Textiles (SOBETEX) spécialisée dans l’impression du pagne africain (Fancy). Il rejoint en 2000 la Faculté de Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) pour y dispenser des cours de Contrôle de Gestion et de Marketing International. Il crée à la même période un bureau d’études, Delta Consulting & Equipement, qui mènera diverses études économiques et sectorielles d’une part et des évaluations de projets d’autre part.

IL prendra en 2003 les rênes du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU) du Bénin et y mènera pendant 3 ans ½ de grandes réformes dans le domaine de l’hébergement, de la restauration, du transport et de la vie artistique et sportive des étudiants des deux universités du Bénin. Passionné par la promotion et le développement du volet social de l’enseignement supérieur, il a été l’initiateur et le 1er Président de l’Association des Œuvres Universitaires de la Francophonie (AOUF).

Depuis 2010, en tant que Directeur Général du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN), il est la cheville ouvrière de la relance de l’industrie au Bénin à travers le Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’industrie des Etats membres de l’UEMOA (PRMN). Outre l’amélioration de la compétitivité des entreprises artisanales et industrielles adhérentes au PRMN, il a mis en place un mécanisme pour susciter l’émergence d’une consultance nationale pointue. Il vient de mettre en œuvre, avec le concours de l’ONUDI, une approche innovante de mise à niveau groupée au profit des très petites et petites entreprises dans trois secteurs ciblés (anacarde/ananas, pisciculture et confection/habillement).

Monsieur Airy Lucius TONATO dispose d’une solide expérience en matière de restructuration et de mise à niveau d’entreprises industrielles et est souvent sollicité par l’ONUDI comme personne-ressource pour animer la réflexion autour de nouvelles méthodologies d’intervention auprès des entreprises industrielles et par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour vulgariser le PRMN dans d’autres pays de la sous-région ouest-africaine.

 

Jacques HOUENASSOU, Directeur des Evaluations Financières Ancien fonctionnaire de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), Monsieur Jacques HOUENASSOU est titulaire d’un Diplôme d’Etude Supérieure Spécialisée (DESS) en finances et contrôle de gestion de l’université d’Abomey-Calavi en République du Bénin et d’un Master 2 en gestion de projet de la Fondation Universitaire Mercure de Bruxelles en Belgique. Il intègre en août 2008, l’équipe du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN) des entreprises du Bénin en tant que Expert financier où il assure l’analyse financière et l’évaluation des diagnostics stratégiques et plans de restructuration ou de mise à niveau des entreprises du programme.

 

 

 

Armand-Joel GOZO, Chargé de la Communication et du Renforcement des Capacités  Vingt-et-un (21) années d’expérience dont neuf (09) dans le domaine des médias (presse écrite) assorties de quatre (04) années au poste de Rédacteur en Chef et douze (12) années d’expérience en Communication-Marketing (et Relations publiques et presse). Directeur de 2009 à 2013 des agences Increase Consulting (agence conseil en stratégies de communication et marketing, de formation et d’intelligence économique) et Cible Média Bénin (régie et stratégie publicitaire, conseils et ventes). Compétences techniques avérées en Définition, Conception et Proposition de politique de développement, Etudes et Conseils en communication-marketing, Communication institutionnelle, Management d’équipe, Formation, Encadrement, Expression écrite. Chef Cellule de Communication, Marketing et de Renforcement des capacités depuis novembre 2013 au Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau.

 

 

Eustache EWASSADJA, Spécialiste IT Diplômé en sciences de l’informatique de The University of Greenwich de Londres spécialisé en Analyse, Programmation et Gestion de base de données, Eustache Ewassadja est la personne responsable du système informatique du BRMN depuis Avril 2015. Il s’occupe notamment de la conception et de l’élaboration des bases de données des consultants, des bureaux d’études et des entreprises. Il est aussi chargé de la gestion du parc informatique, de l’administration du système informatique du Bureau et de son réseau.

 

 

 

Dorelle ZODOGANDJI, Agent d'Accueil Six (06) années d’expérience dont une (01) année dans le domaine de l’Hôtellerie et Tourisme (au poste de Réceptionniste) assortie d’une année (01) au poste de secrétaire chargée de clientèle d’une institution financière et de trois (03) années d’expérience en Administration Publique au poste de secrétaire Administrative et de secrétaire de Direction. Compétences Techniques avérées en Gestion du téléphone, accueil et orientation des usagers, gestion commercial, gestion de stock, prise en charge des correspondances professionnelles, gestion de l’agenda du Directeur, organisation des réunions du Directeur, rapport d’activité du Directeur.Réceptionniste depuis Août 2018 au Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau.

 

  

Entré au BRMN le 02/08/2018 en tant que Spécialiste en Passation des Marchés Publics, Charif Dine MOUMOUNI y est nommé en même temps la Personne Responsable des Marchés Publics par le Directeur Général du BRMN. Son rôle est de conduire la procédure de passation des marchés publics jusqu’à la désignation de l’attributaire et l’approbation du marché définitif et ce, quel que soit la nature du marché. Précédemment, il a été collaborateur direct de l’actuel Directeur National de Contrôle des Marchés Publics au Ministère des Enseignements Maternels et Primaires (MEMP) et Assistant de la Personne Responsable des Marchés Publics de Bénin Télécoms Infrastructures SA et de Bénin Télécoms Services (SA). Membre actif de la conduite des procédures de passation des marchés relevant de très grands projets tels que : La construction de module de salle de classes dans les (12) départements du Bénin : MEMP sur le projet FAST-TRACK : un projet de la Banque Mondiale en 2013 ; la fourniture et l'installation des équipements de quatrième génération (4G) de type Release 10 au profit de Bénin Télécoms SA en 2015 ; La fourniture, l'installation et la mise en service des infrastructures de télécommunications et des TICS larges bandes au profit de Bénin Télécoms Infrastructures SA (projet PDI2T).Il dispose de compétences avérées en matière d’enseignement car étant Assistant du Professeur de comptabilité générale de l’option Administration des Finances à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) depuis 2013.

 

 

Mme Anges-Michèle Arlaine QUENUM, titulaire du Diplôme de Technicien Supérieur (DTS) en Secrétariat de Direction à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) à Abomey-Calavi en 2006, elle a été pendant six (06) ans, Assistante de Direction et Clerc dans un Office Notarial. Le 02 décembre 2013, elle a rejoint l’équipe du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN-Bénin) en qualité d’Assistante de direction, Chef du Secrétariat Particulier.

 

 

 

 

 

 

De formation Ingénieur de conception en Génie Mécanique et Énergétique, Aréta SACRAMENTO cumule sept (07) années d’expériences en management de la production industrielle dans les domaines cimentier, pétrolier et agroalimentaire. Elle rejoint l’équipe du Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau du Bénin (BRMN) en Septembre 2018, où elle s’occupe de l’analyse et de l’évaluation technique des diagnostics stratégiques et des plans de restructuration ou de mise à niveau des entreprises adhérentes au PNRMN

Contexte et Justification

 Les exigences de la libéralisation de l'économie mondiale ont conduit le Benin à enclencher des processus de négociation ou de signature d'accords de partenariat et/ou d'intégration économique (accords APE, adhésion à l'UEMOA et à la CEDEAO par exemple). Ces négociations et accords vont offrir de facto à notre pays des facilités d'accès à des marchés économiquement plus viables mais fortement concurrentiels.
Malheureusement, la structure de l'économie béninoise a très peu évolué au cours de la dernière décennie. Le secteur secondaire qui devrait profiter des opportunités nouvelles qui vont se créer est encore très insuffisamment développé et la contribution au PIB des industries manufacturières est en baisse (7% en 2010 contre 8,5% en 2000). Toutefois le Benin dispose de plusieurs niches de développement clairement identifiées dans la ‘’Stratégie de croissance pour la Réduction de la Pauvreté’’ (SCRP 2011-2015) et la ‘’Vision Bénin 2025 - Agenda vers une économie émergente’’.
Le Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN) validé le 31 mai 2012 se justifie par la nécessité de pérenniser les acquis de la phase pilote du Programme Régional initié par l'UEMOA.

Le Programme National de Restructuration et de Mise a Niveau(PRMN) validé le 31 mai 2012 se justifie par la nécessité de pérenniser les acquis de la phase pilote du Programme Régional initié par l'UEMOA.

Objectifs du Programme

Ce Programme vise à doter l’économie béninoise d’un cadre institutionnel de référence permettant d’améliorer ses performances à travers une contribution plus élevée des entreprises à la croissance du PIB, au développement des exportations, à l’effort d’innovation, à l’accroissement des investissements et à la création d’emplois qualifiés.

Cibles

  • Les entreprises industrielles et des BTP opérant dans des secteurs à fort potentiel jugés prioritaires par l’Etat;
  • Les services liés à l’industrie : Bureaux d’études, Centres techniques, Centres de formation.

Résultats attendus

Le Programme doit contribuer :
Pour les entreprises bénéficiaires, à :

  • l’amélioration de la productivité et de la valeur ajoutée;
  • l’accroissement du chiffre d’affaires notamment à l’exportation;
  • la modernisation de l’outil de production et à la maîtrise des coûts de productions;
  • l’amélioration de la qualité des produits;
  • le renforcement des capacités des dirigeants et du personnel.


Pour l’Etat, à :

  • l’augmentation de la production industrielle;
  • la création d’emplois nouveaux, stables et qualifiés;
  • l’accroissement des recettes fiscales (TVA, BIC) et douanières (importation d’équipements lourds);
  • le rééquilibrage de la balance commerciale.

Financement du Programme

Le budget prévu pour la phase 1 du Programme (2014-2018) s’élève à environ 16 milliards de F CFA pour une intervention auprès de 89 entreprises industrielles, des BTP et des services liés à l’industrie sur toute l’étendue du territoire national. Il est financé par l’Etat béninois et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) d’une part, les entreprises bénéficiaires, les Banques et établissements financiers et les fonds d’investissement d’autre part.

Organes de Pilotage et de Gestion

Le CPN

Le Comité de Pilotage National (CPN), est l’organe d’orientation et de décision du Programme. Il est composé de 13 membres dont des représentants du secteur public et du secteur privé. Il joue le rôle de Conseil d’Administration du BRMN

Le BRMN

Le Bureau de Restructuration et de Mise à Niveau (BRMN) est la structure opérationnelle chargée de mettre en œuvre la politique nationale de restructuration et de mise à niveau des entreprises dans le but de renforcer leur compétitivité sur le marché national et à l’exportation.
La diversité des domaines d’intervention du BRMN a nécessité le recrutement d’experts de haut niveau pour mieux accompagner les entreprises et évaluer les prestations des bureaux d’études et des consultants.

Plus d'articles...